top of page

Le mouvement c’est la vie et, la vie c’est le mouvement.


Notre culture donne une grande importance à la résolution de problèmes par le langage, la logique ou la conceptualisation. Nous oublions trop souvent que ce que fait notre corps a également un rôle crucial.


Quand nous pensons à nos sens, nous ne prenons habituellement pas en compte le système vestibulaire et la proprioception (perception de ses propres mouvements et posture), qui jouent un rôle significatif dans la conscience que nous avons du monde, ainsi que dans notre capacité à comprendre et à apprendre.


Le système vestibulaire contrôle le sens du mouvement et de l’équilibre, tant statique que dynamique. Le mouvement est essentiel à l’apprentissage. Il éveille et active nombre de nos capacités mentales, permet à nos réseaux de neurones d’intégrer et d’ancrer de nouvelles informations et de nouvelles expériences.


Dans le ventre de la mère, il nous procure notre première sensation au monde, et c’est grâce à lui que nous commençons à connaître les lois de la gravité et à en faire l’expérience. C’est sur lui que nous nous fondons pour construire notre vision du monde, pour en explorer la forme et l’apparence, et pour interagir avec les personnes et les forces qui nous environnent.

Chaque mouvement est un événement sensori-moteur, lié à la connaissance intime de notre monde physique, celui dont dérive tout nouvel apprentissage.


Les mouvements précis de nos mains par exemple nous permettent de toucher et de manipuler notre monde de façons multiples et complexes. Le mouvement nous permet de percevoir des odeurs qui vont associer notre mémoire à des événements, ou des sons qui formeront des images internes pour nous protéger et/ou pour comprendre.


Le jeu réveille le coeur des enfants et l’aide à s’ouvrir. Un enfant à qui on empêche de bouger va être davantage stressé, agressif, triste et avec un sentiment de chaos intérieur. Cela va le renvoyer dans le tronc cerebral (le cerveau reptilien) où les choix sont très limités. L’enfant rentre en mode de survie physique et tout le reste, ce qui peut l’épanouir, passe au second plan.


Par contraste, un enfant qui aura accès au mouvement par le jeu sera plus détendu, joyeux et pourra intégrer plus facilement l’apprentissage.


L’amusement, le jeu, le contact, toutes ces interactions enrichissantes au sein d’un groupe d’enfants du même âge disparaissent dans le monde du progrès. Le jeu qui se transforme en outil numérique est sterile, froid et prive de contact physique.


Nous blâmons souvent la télévision et les jeux vidéo pour la montée de la violence, mais du point de vue de l’éducation kinesthésique nous savons que les enfants qui passent des heures rivés devant un écran ne développent pas leur coeur, ce qui signifie qu’ils ont de plus en plus recours au comportement issu du tronc cérébral, comme l’agression de sang-froid.

Etre en mouvement apporte un sentiment d’enracinement, apaise les sentiments de frustration et de confusion. Le mouvement réduit la réaction au stress de sorte que nous pouvons revenir plus rapidement au calme et à la cohérence du coeur. La source de la Vie…


Claudia.




Merci Florence Rolando pour ce beau cadeau.

Merci de m’avoir fait participer à cette révolution pour un monde meilleur.

Cher amis si vous ne l’avez pas encore procurez-vous ce livre.

Il est rempli de savoir, car il est bon de savoir ce à quoi nous sommes exposés tous les jours, et comprendre c’est important pour mieux s’en protéger

Bien à vous!



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page